Séance 4

LE LOUP ET LE HÉRON

Un loup avait avalé un os et allait ça et là à la recherche de quelqu'un pour le soigner. Rencontrant un héron, il lui demanda, contre un salaire, de lui enlever l'os ; celui-ci, mettant sa tête dans la gorge du loup, retira l'os et réclamait le salaire convenu. Mais le loup, s'étant mis à rire et à aiguiser ses dents, lui répondit : " Le seul fait que tu aies retiré ta tête saine et sauve te suffit ! "

Ce récit montre que le plus grand bienfait qu'on puisse attendre des méchants est de ne pas subir de leur part une nouvelle injustice.

 

LE LOUP ET LA GRUE

Qui réclame aux méchants un salaire pour un service rendu commet une double faute : d'abord en apportant son aide à qui ne le mérite pas, ensuite parce qu'il ne peut plus s'en aller sans risque.

Un loup ayant avalé un os qui lui restait en travers de la gorge, dut se résoudre, vaincu par une vive douleur, à demander à différents animaux de lui enlever son mal, contre un salaire. Finalement une grue se laissa convaincre par son serment et, confiant son cou à la gueule du loup, lui fit cette dangereuse opération. En échange, elle réclama sa récompense, mais il lui dit : " tu es une ingrate ! Tu as pu sans dommage sortir la tête de ma bouche : et te voilà qui demande une rétribution ? "

 

LE LOUP ET LA CIGOGNE

Les loups mangent gloutonnement
Un loup donc, étant de frairie,
Se pressa, dit-on, tellement
Qu'il pensa perdre la vie.
Un os lui demeura bien avant du gosier.
De bonheur pour ce loup, qui ne pouvait crier,
Près de là passe une cigogne. Il lui fait signe, elle accourt.
Voilà l'opératrice aussitôt en besogne.
Elle retira l'os ; puis pour un si bon tour
Elle demanda son salaire.
"Votre salaire ? dit le loup,
Vous riez, ma bonne commère.
Quoi ! ce n'est pas encore beaucoup
D'avoir de mon gosier retiré votre cou ?
Allez, vous êtes une ingrate:
Ne tombez jamais sous ma patte."